Intéressés? Nous vous contactons!





 

Habilitation de Sécurité
 


Chaque demandeur d’un visa d’immigration au Canada (résident permanent), âgé de 18 ans, fera l'objet d'une habilitation de sécurité pour prouver qu'il ou elle est pas pénalement irrecevable.


Les certificats de décharge de la police ou des certificats d'activité non-pénale, comme ils sont parfois appelés, doivent être obtenus à partir du pays de résidence actuel et de chaque pays dans lequel le demandeur a résidé pendant plus de 6 mois depuis son 18e anniversaire.

Les certificats d'autorisation de la police peuvent peuvent être habituellement obtenus dans les bureaux d'application des lois ou d'autres organismes gouvernementaux. Dans des circonstances atténuantes, les bureaux canadiens des visas d’immigration renoncent à l'exiger la présentation des certificats de classement par la police.

Les certificats de police doivent être obtenus récemment. Ils seront considérés comme valables jusqu'à la péremption indiquée sur le certificat, ou tant qu'ils ont été émis pas plus de trois mois avant votre demande complète d'immigration au Canada et est soumis au bureau canadien des visas d'immigration à l'étranger, si cette date est plus tôt.

Tous les candidats à l'immigration au Canada doivent également subir un dégagement de fond pour éliminer ceux qui ont été, ou sont impliqués dans l'espionnage, subversion ou de terrorisme. Ceci afin d'assurer que la sécurité et l'ordre de la société canadienne soient maintenus et protégés. Les décisions de dépistage comme de sécurité sont basés sur des informations provenant de toutes sources disponibles, qui est ensuite soigneusement pesé pour déterminer si un demandeur est susceptible de menacer la sécurité intérieure du Canada. Quand il y a une indication de problèmes de sécurité, un entretien sera prévu pour discuter de ces résultats avec le candidat. Toute personne qui pose une telle menace doit nécessairement être empêché d'entrer au Canada.

S’il-vous-plaît noter qu'il ya une distinction claire entre le certificat d'autorisation de la police, où le demandeur est tenu d'obtenir, et le jeu de fond, dans lequel le demandeur pour la plupart des cas, ne participe pas activement.

Si vous avez résidé aux États-Unis, vous serez invité à fournir des certificats nationaux de décharge de la police, en plus de l'attestation de la  police du FBI.

 

Questions Fréquentes sur les habilitations de sécurité 

 

1. Qu'est-ce qu'un certificat de police?


Tous les candidats à l'immigration canadienne (résident permanent), de 18 ans et plus, doivent soumettre un certificat de police de chaque pays dans lequel ils ont vécu pendant 6 mois ou plus depuis leur 18e anniversaire dans le cadre du processus d'habilitation de sécurité. Les certificats de police peuvent aller par des noms différents dans des pays différents. Ce sont des documents officiels qui indiquent une activité criminelle antérieure.

Si les fonctionnaires d’un pays en particulier refusent de délivrer un certificat de police, il serait utile de pouvoir obtenir une déclaration écrite de leur confirmant qu'ils ont refusé de délivrer le certificat.

 

2. Quand dois-je soumettre le certificat de police?


Cela dépend de la catégorie d'immigration canadienne envers laquelle vous postulez et du bureau des visas de l'immigration canadienne à laquelle votre demande est soumise. Les certificats de police ne sont valables que pour une période de temps limitée. Pour plus d'informations, vous devrez consulter nos expert en immigration.

 

3. Comment puis-je obtenir un certificat de décharge de la police?


Cela dépend du pays d'où vous avez besoin d'un certificat de décharge de la police. Vous pouvez trouver des instructions détaillées sur la façon d'obtenir un certificat de chaque pays de certificat de police sur les sites consulaires.

 

4. Puis-je omettre un certificat de police d'un ou plusieurs pays?


Si un certificat de police ne vient pas d'un pays particulier, une déclaration écrite des responsables de la police du pays confirmant leur refus de délivrer le certificat peut être exigé. Citoyenneté et Immigration Canada peuvent même renoncer à cette exigence complètement si un obstacle évident peut être démontré.

Les candidats doivent supposer que les certificats doivent être obtenus.

 

5. Qu'est-ce qu'un dégagement de fond?


Un dégagement de fond détecte les candidats qui "sont, ou ont été, impliqué dans l'espionnage, de subversion ou de terrorisme." Il est distinct et supplémentaire au certificat de police. Le dégagement de fond est mené par le gouvernement canadien, sans la participation du requérant.

 

6. Quel type de criminalité causerait a un demandeur interdiction de territoire au Canada?


Les personnes qui souhaitent entrer au Canada, soit de façon permanente ou temporaire en tant que visiteurs, les travailleurs étrangers ou des étudiants étrangers, peuvent se voir refuser l'entrée si eux ou leurs ayants droit sont pénalement irrecevable.

Une personne peut être considérée comme irrecevable en raison de soit:

  • Criminalité
  • Grande Criminalité 

 

7. Comment évalue-t-on la criminalité?


La criminalité est:


Au Canada:

  • Une déclaration de culpabilité d'un acte criminel passible d'une peine de moins de dix ans; ou
  • Une condamnation de deux ou plusieurs infractions sommaires

L'extérieur du Canada:

  • Une déclaration de culpabilité d'un acte qui, commis au Canada, serait équivalent à un acte criminel passible d'une peine de moins de dix ans; ou
  • Une condamnation de deux ou plusieurs actes qui, commise au Canada, serait équivalente à des infractions sommaires;


Une déclaration de culpabilité d'un acte qui, commis au Canada, serait équivalente à une infraction mixte punissable d'une peine de moins de dix ans; ou
La commission d'un acte qui, commis au Canada, serait équivalent à un acte criminel passible d'une peine de moins de dix ans.

 

8. Quelle est la grande criminalité?


La grande criminalité est:


Au Canada:

  • Une déclaration de culpabilité d'un acte punissable d'une peine maximale d'au moins dix ans; ou
  • Une conviction qui a conduit à une peine d'emprisonnement d'au moins six mois.

A l'extérieur du Canada:

  • Une déclaration de culpabilité d'un acte qui, commis au Canada, serait équivalent à un acte criminel punissable d'une peine maximale d'au moins dix ans; ou
  • Une déclaration de culpabilité d'un acte qui, commis au Canada, serait équivalent à une infraction mixte punissable d'une peine maximale d'au moins dix ans; ou
  • La commission d'un acte qui, commis au Canada, serait équivalent à un acte criminel punissable d'une peine maximale d'au moins dix ans.

 

9. Quelle est une infraction mixte?


Une infraction mixte est une infraction qui peut être poursuivie au Canada, soit par mise en accusation ou par procédure sommaire.

Une condamnation pour un acte à l'étranger qui est équivalent à une infraction mixte au Canada sera considérée comme un acte criminel à des fins d'immigration au Canada. Même si la condamnation était une déclaration sommaire de culpabilité à l'endroit où elle a eu lieu, il sera toujours considéré comme un acte criminel par Citoyenneté et Immigration Canada (CIC) aussi longtemps que l'infraction est équivalent à une infraction mixte au Canada.

 

10. Puis-je encore entrer au Canada si je suis pénalement irrecevable?


Si vous êtes encore pénalement irrecevable, vous pouvez être autorisé à entrer au Canada si Citoyenneté et Immigration Canada (CIC) vous considère pénalement réhabilités dans le cadre soit:

  • de la réadaptation présumée
  • de la réadaptation individuelle

 

11. Comment puis-je me qualifier pour une réadaptation présumée?


Les personnes qui sont interdites de territoire pour ces raisons peuvent encore être autorisées à entrer au Canada si elles se qualifient pour la réadaptation présumée

Les personnes peuvent se qualifier pour une réadaptation présumée si elles ont:

Été reconnues coupable à l'étranger d'un acte qui, commis au Canada, serait équivalent à un acte criminel passible d'une peine de moins de dix ans, et s’ils répondent aux exigences suivantes:
Dix ans se sont écoulés depuis la fin de leur peine;
Ils ont pas été condamnés d'une infraction ou pour acte criminel au Canada dans les dix dernières années, ou plus d'une déclaration sommaire de culpabilité dans les dix années qui ont précédé; et
Ils ont pas été condamnés à l'étranger pour une infraction dans les dix dernières années qui, commise au Canada, constituerait un acte criminel, ou de plus d'une déclaration sommaire de culpabilité dans les dix années qui ont précédé.


Ou

Été condamnées a l'extérieur du Canada pour deux ou plusieurs actes qui, commis au Canada, serait équivalent à des infractions sommaires, et s’ils répondent aux exigences suivantes:
Cinq ans se sont écoulés depuis la fin de leur peine;
Ils ont pas été condamnés pour infraction ou acte criminel au Canada dans les cinq dernières années, ou déclaration sommaire de culpabilité dans les cinq années qui ont précédé; et
Ils ont pas été condamnés à l'étranger pour une infraction dans les cinq dernières années qui, commise au Canada, constituerait un acte criminel, ou de plus d'une déclaration sommaire de culpabilité dans les cinq années qui ont précédé.


Ou

Commis un acte à l'étranger qui, commis au Canada, serait équivalent à un acte criminel passible d'une peine de moins de dix ans, et s’ils répondent aux exigences suivantes:
Dix ans se sont écoulés depuis la fin de leur peine;
Ils ont pas été condamnés pour infraction ou acte criminel au Canada dans les dix dernières années, ou déclaration sommaire de culpabilité dans les dix années qui ont précédé; et
Ils ont pas été condamnés à l'étranger pour infraction dans les dix dernières années qui, commise au Canada, constituerait un acte criminel, ou déclaration sommaire de culpabilité dans les dix années qui ont précédé.
 

12. Comment puis-je être apte à la réadaptation individuelle?


Les personnes qui sont interdites de territoire pour des motifs de grande criminalité ne peuvent pas se qualifier pour une réadaptation présumée avec simplement l'écoulement du temps, mais uniquement après l'achèvement de leur peine et après avoir obtenu le statut de réhabilité.

Toutefois, les personnes qui tombent sous la classification de criminalité, ainsi que d'autres qui ne sont pas admissibles à la réadaptation présumée, peuvent encore se qualifier dans la catégorie individuelle de réadaptation.

Pour être admissible à la réadaptation individuelle, la personne doit:

  • Attendre cinq ans après la fin de leur peine avant de candidater; et
  • Démontrer qu'ils ont été réhabilités et ne sont plus a risque d'activité criminelle. Cela peut nécessiter la démonstration:
  • D’un mode de vie stable
  • De liens communautaires
  • De compétences sociales et professionnelles
  • Que l'infraction pénale fut un événement isolé
     

13. Si je ne peux pas me qualifier pour la réhabilitation, y a-t-il d'autres options disponibles si je dois entrer au Canada avec une fiche comme étant pénalement irrecevable?


Oui. Si les exigences de réhabilitation applicables ne sont pas remplies, mais une personne qui est pénalement irrecevable a un besoin pressant d'entrer au Canada, un permis de séjour temporaire (PST) peut être accordée.

Un PST ne sera accordée que si le danger pour le public canadien est contrebalancé par le besoin de la personne pénalement irrecevable d'être au Canada. Par conséquent, à la fois la gravité de l'infraction préalable de la personne et l'urgence de leur besoin légitime d'entrer au Canada (comme la visite d'un parent mourant) seront des facteurs dans la décision.

Bulletin d'Information
Bénéficiez des conseils sur l'immigration d'investissement qui feront la différence!


Brochure du Programme pour Habilitation de Sécurité
Téléchargez le Lien